doisneau21

La musique adoucit les mœurs – 1

HomeBlog o Francji i języku francu...PoziomB1La musique adoucit les mœurs &...

La musique adoucit les mœurs – 1. Apprendre une langue est une activité tout à fait complexe qui concerne plusieurs domaines : la grammaire, le vocabulaire, la phonétique, la culture, etc. Il y a également plusieurs manières d’apprentissage. Aujourd’hui, nous proposons de commencer une série d’articles consacrés à la musique afin de vous permettre d’apprendre et améliorer votre niveau de la langue française encore plus vite. Les articles contiennent la présentation brève de la chanson et l’auteur, les paroles, le vocabulaire et les exercices.

Pourquoi la musique ?

La musique adoucit les mœurs – 1

Pour la plupart de gens, la musique est l’une des formes de détente. Écouter de la musique est une excellente manière d’apprendre la langue étrangère ! Les mots ou les expressions mises en contexte sont plus faciles à retenir. Ne retardons plus, voici notre première proposition !

Barbara de Jacques Prévert dans l’interprétation d’Yves Montand

Le poème vient du premier recueil de Jacques Prévert intitulé « Paroles » (date d’édition 1946). Le poème fait référence aux bombardements de la ville de Brest entre 1940 et 1944.

POUR SAVOIR PLUS

Libération de Brest : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/2014/09/19/liberation-de-brest-la-reddition-des-allemands-fut-signee-le-19-septembre-1944-554032.html

À propos de l’auteur

Poète et scénariste français, né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine, et mort le 11 avril 1977 à Omonville-la-Petite (Manche). Après le succès de son premier recueil de poèmes, « Paroles », il devint un poète populaire grâce à son langage familier et ses jeux de mots. Ses poèmes sont depuis lors célèbres dans le monde francophone et massivement appris dans les écoles françaises*.

Paroles :

Rappelle-toi BarbaraIl pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-làEt tu marchais sourianteÉpanouie ravie ruisselanteSous la pluieRappelle-toi BarbaraIl pleuvait sans cesse sur BrestEt je t'ai croisée rue de SiamTu souriaisEt moi je souriais de mêmeRappelle-toi BarbaraToi que je ne connaissais pasToi qui ne me connaissais pasRappelle-toiRappelle-toi quand même ce jour-làN'oublie pasUn homme sous un porche s'abritaitEt il a crié ton nomBarbaraEt tu as couru vers lui sous la pluieRuisselante ravie épanouieEt tu t'es jetée dans ses brasRappelle-toi cela BarbaraEt ne m'en veux pas si je te tutoieJe dis tu à tous ceux que j'aimeMême si je ne les ai vus qu'une seule foisJe dis tu à tous ceux qui s'aimentMême si je ne les connais pasRappelle-toi BarbaraN'oublie pasCette pluie sur la mer (Cette pluie sage et heureuse*)Sur ton visage heureuxSur cette ville heureuseCette pluie sur la merSur l'arsenalSur le bateau d'OuessantOh BarbaraQuelle connerie la guerreQu'es-tu devenue maintenantSous cette pluie de ferDe feu d'acier de sangEt celui qui te serrait dans ses brasAmoureusementEst-il mort disparu ou bien encore vivantOh BarbaraIl pleut sans cesse sur Brest(Comme il pleuvait avant)Mais ce n'est plus pareil et tout est abîméC'est une pluie de deuil terrible et désoléeCe n'est même plus l'orageDe fer d'acier de sangTout simplement des nuagesQui crèvent comme des chiensDes chiens qui disparaissentAu fil de l'eau sur BrestEt vont pourrir au loinAu loin très loin de BrestDont il ne reste rien.*L'interprétation musicale de Yves Montand contient deux modifications par rapport au texte du poème de Prévert. Le texte original est indiqué dans le parenthèse.

Consultez le lien pour pouvoir accéder à l’interprétation musicale :

Voici les exercices qui vous aideront à mieux analyser la chanson

I Mise en situation
Dégagez les éléments de l’énonciation contenus dans le poème.

a) Qui parle ?

b) À qui ?

c) De quoi ?

d) Où les événements se passent-ils ?

e) Quand ?

II Thème
Quel est le thème essentiel évoqué dans le poème ?

III Place du poète
a) Quel est le rôle du poète ?

b) Quelle est la relation du poète avec Barbara ?

c) Pourquoi le poète tutoie Barbara ?

III Description du monde
Relevez les adjectifs du poème qui décrivent les trois périodes. Faites attention surtout à l’image de la pluie. Comment la description de la pluie change-t-elle au cours du temps ?

  1. Le souvenir avant la guerre
  2. Le temps du bombardement
  3. Le temps actuel (après la guerre)

Vocabulaire

souriant(e) – personne qui manifeste sa bonne humeur ;
épanoui(e) – qui manifeste une joie pleine et sereine ; les fleurs qui s’ouvrent ;
être ravi(e) – témoigner d’un vif plaisir ;
ruisselant(e) – qui ruisselle, coule en abondance et continûment ; qui resplendit, rayonne, brille d’un vif éclat ;
un porche – espace couvert en avant de l’entrée d’un édifice ;
s’abriter – se mettre à l’abri, se protéger de quelque chose ;
abîmé – en mauvais état ; endommagé, détérioré, esquinté ;
un deuil – douleur, affliction éprouvée à la suite du décès de quelqu’un, état de celui qui l’éprouve ; signes extérieurs liés à la mort d’un proche et consacrés par l’usage : Porter le deuil.
crever – céder sous l’effet d’une forte pression ; mourir, en parlant des bêtes, des végétaux, et, dans la langue populaire, en parlant des hommes ;
pourrir – se gâter par la décomposition, se putréfier, se corrompre, en parlant d’une matière organique : Le bois de chêne pourrit lentement, se détériorer, se dégrader ;

Les définitions proviennent du dictionnaire Larousse disponible en ligne. Pour accéder à l’intégrale de définitions, consultez le site : https://www.larousse.fr/

Wesprzyj nas!

Od 2002 roku popularyzujemy naukę. Chcemy się rozwijać i dostarczać naszym Czytelnikom jeszcze więcej atrakcyjnych treści wysokiej jakości. Dlatego postanowiliśmy poprosić o wsparcie.

Najcześciej czytane artykuły na blogu::

O Autorze

Podoba Ci się treść którą dodajemy?
Udostępnij artykuł dla większego zasięgu

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Wesprzyj nas finansowo! Przybij piątkę i postaw nam kawę!

Add a Comment

You must be logged in to post a comment

Shopping Basket
Don`t copy text!